Évolution des taux: quatre facteurs clé | key4.ch

Les facteurs qui influent sur l’évolution des taux d’intérêt

© Getty Images
07.05.2021 | 5 minutes

Le bonheur des uns fait le malheur des autres: c’est particulièrement valable pour les taux. Car les taux bas contrarient les épargnants sur comptes mais font le bonheur des débiteurs hypothécaires. Ces 40 dernières années, les preneurs d’hypothèques ont pu respirer. En effet, les taux d’intérêt ont progressivement baissé et persisteront pour l’instant à un niveau bas. Mais pour combien de temps encore?

Cela dépendra du climat macroéconomique mondial qui est des plus complexes. Cet article reprend les valeurs essentielles que les propriétaires immobiliers doivent garder à l’œil et explique en quoi il est judicieux de se référer à des analyses fondées des instituts financiers, malgré les connaissances basiques de ces facteurs.

Taux directeur: le taux qui donne la cadence

La Banque nationale suisse fixe le taux directeur. C’est lui qui donne la cadence. Tous les instituts financiers qui appliquent des taux d’intérêt, se basent dessus et ce, même lorsque les taux hypothécaires dépendent d’autres facteurs individuels supplémentaires.

La politique des taux de la Banque nationale vise deux objectifs clairs, définis dans la Constitution fédérale suisse. Premièrement, la Banque nationale doit garantir des prix stables. Deuxièmement, elle doit tenir compte de la situation économique.

Mais qu’est-ce que c’est les taux d’intérêt? C’est simple: il s’agit du prix de l’argent que l’on emprunte. Si la Banque nationale fixe un taux d’intérêt bas, cela est propice à l’endettement. Cela permet d’alimenter l’économie avec de l’argent et ainsi de la stimuler. Si, par contre, la Banque nationale les augmente, l’argent devient plus cher. Cela peut mettre un frein à l’économie.

Inflation: un avertissement

Pour fixer le taux directeur, la Banque nationale suisse observe la hausse des prix, à savoir l’inflation. L’Office fédéral de la statistique publie régulièrement les taux d’inflation dans ce but. Ils reflètent la façon dont les prix de différents biens évoluent dans un panier, par exemple, produits alimentaires, vêtements, loyers, déplacements, activités de loisir et bien plus.

Le terme inflation provient du latin «inflare» et signifie gonfler. L’inflation renvoie donc à une quantité d’argent «gonflée», qui peut conduire à une hausse des prix et donc à une perte du pouvoir d’achat. Si la Banque nationale craint une montée en flèche des chiffres de l’inflation, elle augmente ses taux d’intérêt. Il est alors plus intéressant d’épargner l’argent que de le dépenser, ce qui devrait freiner la hausse des prix.

Un gros chantier et un immeuble en arrière-plan.
© Getty Images

Conserver un œil sur la conjoncture

Si l’économie se met vraiment en marche, la demande en capital augmente. En théorie, cela fait augmenter le prix et donc les taux. C’est pour cette raison que, pour faire des prévisions de taux d’intérêt, il faut toujours prendre le pouls de la conjoncture.

Les indicateurs principaux qui entrent en jeu sont les indices PMI. Ils indiquent si les directeurs d’achat regardent l’avenir avec confiance ou pas. L’indice du directeur d’achat aux É-U est particulièrement suivi car le pays fait partie des locomotives de la conjoncture mondiale. La règle de base pour les prévisions des taux: tant que ce moteur de l’économie ne tourne pas à plein régime ou s’il toussote, les banques centrales maintiennent leurs taux à un niveau bas.

Attentes du marché: qu’en pensent les autres?

S’il y a une chose que les acteurs du marché n’aiment pas: ce sont les surprises. En fin de compte, toute modification du taux est potentiellement en mesure de saboter une stratégie de financement ou de placement. Et donc les banques centrales tentent, en général, de satisfaire les attentes des acteurs du marché. Elles communiquent à très long terme et évitent les changements de cap abrupts. Alors que, le plus souvent, les taux bas sont bien vus dans les cercles économiques, les hausses des taux sont considérées comme des obstacles. Le prix de l’argent augmente et cela décourage les entrepreneurs d’effectuer des investissements.

Politique des banques centrales: leadership des É-U

La Banque nationale suisse observe le comportement des autres banques centrales, notamment des américaines et européennes. Pourquoi observe-t-elle leurs comportements?

Si les espaces économiques importants mènent une politique de l’argent «bon marché» avec des taux d’intérêt bas, la Suisse ne voudra pas risquer de faire cavalier seul avec des taux élevés. Cela augmenterait encore davantage le prix du franc qui continue de rester une valeur refuge auprès des investisseurs internationaux. Mais aurait pour conséquence de compliquer la vie des exportateurs suisses car leurs produits deviendraient encore plus chers.

Courbe des taux: un instrument simple

Les taux d’intérêt diffèrent en fonction de l’échéance du crédit. Selon l’acceptation générale, plus la durée du prêt est longue, plus le taux d’intérêt sera élevé car la durée augmente le risque de crédit. Si on aligne les taux d’intérêt en fonction de leur durée, on crée une courbe. Généralement, la courbe va vers le haut. Cela signifie que les taux à court terme se trouvent en-dessous de ceux à long terme.

Il est intéressant de savoir que la courbe des taux explique certaines choses quant à l’évolution des taux. Une courbe raide indique que les acteurs du marché attendent des taux d’intérêt à la hausse. Une courbe plate souligne une tendance latérale. Et qu’en est-il lorsque les taux se trouvent en-dessous des taux à court terme pour des longues durées? Alors on parle de structure des taux inversée. Elle implique des taux à la baisse.

Il suffit, même pour les non initiés de jeter un coup d’œil sur la courbe pour comprendre quelle pourrait être la situation.

Aperçu général

Pour effectuer une prévision des taux pertinentes, il faut en fait tenir compte de l’image d’ensemble. Pour cela, les équipes de recherche des banques analysent d’innombrables données liées au marché qui leur permettent d’effectuer des évaluations pertinentes grâce à des analyses et des modèles exhaustifs. Il est donc utile, en tant que propriétaire, de connaître et de suivre non seulement tous les facteurs décrits ci-dessus mais aussi de s’informer sur base des estimations des banques et des autres acteurs financiers.

Comment évolueront les taux?

Recevez régulièrement et gratuitement nos prévisions de taux par e-mail et découvrez comment les intérêts vont évoluer à l’avenir.

S'abonner aux prévisions de taux

Cet article a-t-il été utile?
Merci pour votre vote!


Plus d’articles sur ce thème


Prêt(e) pour la meilleure offre?


Restez au fait de l’actualité

Lisez régulièrement des articles passionnants et recevez des conseils utiles en lien avec l’achat d’une maison ou d’un appartement.

S’abonner à la newsletter key4

Ce site web utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation. Vous trouverez plus d’informations dans la déclaration de confidentialité. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookies dans les paramètres de confidentialité. Accédez aux paramètres de confidentialité