Labels écologiques: du CECB à Minergie | key4.ch

Du CECB à Minergie: cinq labels pour des rénovations écologiques

© Getty Images
20.12.2022 | 5 minutes

Les standards et labels sont des outils très utiles en matière d’éco-construction. Ils permettent d’homologuer un projet et d’obtenir de potentielles subventions. Cependant, dès lors qu’on veut construire ou rénover de manière écologique en Suisse, on est confronté à une foule de labels décernés par différents organismes et associations, à ne plus savoir où donner de la tête. La bonne nouvelle? Cette offre pléthorique permet aujourd’hui de trouver un label adapté à presque tous les projets. Cet article vous aide à y voir plus clair en vous présentant les certifications les plus importantes actuellement. Vous y apprendrez aussi quel label correspond le mieux à chaque type de rénovation.  

Votre bien immobilier est certifié durable

Contactez-nous et nous vérifierons si vous pouvez bénéficier d’une hypothèque «Green Mortgage» à taux préférentiel.

Comment définit-on le caractère écologique d’un bâtiment? À l’aune de divers critères, tous mesurés par des labels différents, sous des angles variés. La plupart des labels évaluent l’éco-responsabilité d’un bâtiment en se basant uniquement sur quelques critères-clés. D’autres prennent aussi en compte des critères sociaux et géopolitiques, par exemple. En principe, les certifications vous aident à orienter votre projet de construction ou de rénovation énergétique dans la bonne direction. Un catalogue de critères peut vous être utile pour organiser votre projet en plusieurs étapes ayant chacune un but précis et en surveiller le bon déroulement. De plus, les certifications écologiques sont souvent récompensées par des avantages fiscaux ou des subventions. Elles vous permettent aussi de fixer un prix plus élevé quand vous décidez de revendre votre bien immobilier. Dans cet article, nous vous présentons cinq labels reconnus, souvent utilisés en Suisse: LEED, DGNB, Minergie, CECB et SNBS.

CECB – le Certificat énergétique cantonal des bâtiments

Le CECB, Certificat énergétique cantonal des bâtiments, est identique pour toute la Suisse. Il certifie la performance énergétique d’un bâtiment, d’abord pour son enveloppe, puis pour son efficacité énergétique globale, permettant ainsi de prendre des décisions de rénovations fondées ou bien de demander des subventions.

Contrairement aux labels cités précédemment, le CECB n’est pas décerné qu’aux bâtiments exemplaires. Comme sur les ampoules, il sert plutôt d’«étiquette» de performance énergétique. Sept notes, de A à G, évaluent l’efficacité de l’enveloppe du bâtiment et son efficacité énergétique globale:

  • A: Excellente isolation thermique et installations techniques du bâtiment à haut rendement
  • B: Enveloppe et installations techniques conformes aux standards des nouvelles constructions
  • C: Bâtiment ancien dont l’enveloppe et les installations techniques ont été entièrement rénovées
  • D: Bâtiment ancien largement rénové et ayant bénéficié d’une bonne isolation, mais avec des ponts thermiques subsistants
  • E: Bâtiment ancien partiellement rénové dont l’isolation thermique a été améliorée
  • F: Bâtiment partiellement isolé thermiquement avec divers nouveaux éléments
  • G: Bâtiment ancien sans isolation, dont les installations techniques sont dépassées

Le rapport de quatre pages, rédigé par un ou une spécialiste certifié-e, comprend toutes les informations-clés sur le bâtiment analysé et peut, par exemple, venir compléter un label Minergie. Les frais facturés par les spécialistes dépendent de la complexité du bâtiment à analyser. Pour une maison individuelle, il faut compter moins de 1000 francs dans la plupart des cas. L’association CECB recommande cependant de demander des devis à plusieurs spécialistes et de les comparer. En outre, la majorité des cantons, mais aussi quelques communes, subventionnent ce diagnostic énergétique.

En complément au produit de base CECB, le CECB Plus offre des recommandations concrètes sur la façon d’augmenter la performance énergétique d’une maison. Tout comme pour un bâtiment existant, vous pouvez demander un CECB pour un bâtiment nouveau. Celui-ci enregistre les valeurs cibles de l’efficacité énergétique du bâtiment sur la base des valeurs planifiées.

Minergie: standard énergétique le plus exigeant de Suisse pour les maisons

Minergie est le standard énergétique le plus exigeant de Suisse pour les maisons basse consommation, autrement dit, les bâtiments qui, du fait de leur excellente isolation thermique et de leur mode de construction spécial, n’ont généralement pas besoin de chauffage classique et sont donc très économes en énergie. Le standard Minergie est un label utilisé dans toute la Suisse. La marque est soutenue par le monde économique, les cantons et la Confédération. Il convient à tous types de bâtiments, mais plus particulièrement aux maisons individuelles et aux immeubles locatifs.

Dans certains cantons, l’attribution du certificat Minergie octroie un indice d’utilisation du sol plus élevé: dans le Valais l’indice d’utilisation du sol passe à 15%. Ce qui revient, pour un projet d’immeuble locatif, à construire un appartement de plus et à augmenter ainsi la valeur du bien immobilier.

Le processus de certification Minergie distingue les différentes étapes d’un projet de construction, à chacune desquelles correspond un label Minergie distinct:

1.  Planification de projet:

  • Minergie: le standard de construction pour une efficacité énergétique au-dessus de la moyenne
  • Minergie-P: le certificat des bâtiments très basse consommation
  • Minergie A: le label des bâtiments plus autonomes en énergie grâce à l’autoproduction
  • Minergie-ECO: le complément aux trois standards de construction Minergie cités plus haut, mettant l’accent sur la santé et l’écologie de la construction

2.  Mise en œuvre:

  • SQM Construction: l’attestation de qualité du processus de construction et des éléments pertinents pour Minergie

3.  Mise en œuvre:

  • SQM Exploitation: le label d’efficacité énergétique des bâtiments existants

Des offices de certification cantonaux ou régionaux décernent le label Minergie dans toute la Suisse. Vous trouverez toutes les informations sur minergie.ch.

SNBS: le certificat à impact positif sur la société, l’économie et l’environnement

Le standard «Construction durable Suisse SNBS Bâtiment» est un certificat d’évaluation de la durabilité des bâtiments. Il les évalue à l’aune d’un ensemble de 45 indicateurs recouvrant trois domaines du développement durable:

  • Société: comprend, entre autres, la planification, la diversité, l’exploitation ou la santé
  • Économie: évalue les coûts, le potentiel de rendement ou encore les facteurs économiques régionaux
  • Environnement: comprend, p. ex., l’évaluation de l’efficacité énergétique, des émissions de gaz à effet de serre, de la préservation des ressources ou de la protection de la nature

Le label SNBS est généralement décerné aux grands immeubles d’habitation et de bureaux, aux bâtiments publics, aux cités scolaires et universitaires, qu’il s’agisse de bâtiments neufs ou existants. Par conséquent, la certification SNBS coûte déjà 16 500 francs pour les bâtiments d’une surface inférieure à 5000 mètres carrés. Il est possible d’économiser plusieurs milliers de francs si le bâtiment a préalablement obtenu l’un des standards Minergie précités. De plus, les projets de construction certifiés SNBS peuvent être subventionnés au niveau cantonal ou fédéral.

DGNB: le label allemand qui évalue tout le cycle de vie

Le label «DGNB» repose sur des critères établis par la Société allemande pour la construction durable (Deutschen Gesellschaft für Nachhaltiges Bauen, DGNB). Ce standard est utilisé dans plus de 30 pays pour les projets de construction de grande envergure comme les immeubles locatifs ou les bâtiments utilisés à des fins commerciales. Le certificat DGNB repose sur une approche globale qui s’applique à tout le cycle de vie des bâtiments:

  • Bâtiment neuf
  • Rénovation
  • Bâtiment en exploitation
  • Démantèlement
  • Chantier

Les six critères suivants déterminent si un bâtiment neuf ou rénové mérite de recevoir un certificat DGNB:

  • Qualité écologique: dont font partie, par exemple, le bilan écologique du bâtiment ou les risques qu’il représente pour son environnement
  • Qualité économique: évalue, entre autres, la polyvalence et la facilité de transformation du bâtiment
  • Qualité socioculturelle et fonctionnelle: ces critères regroupent des aspects essentiels comme la fonctionnalité, le confort et les facteurs liés à la santé
  • Qualité technique: ces critères servent à évaluer la mise en œuvre d’un point de vue technique comme, par exemple, l’isolation acoustique ou la facilité de démantèlement
  • Qualité du processus: évalue la planification et la mise en œuvre de la construction
  • Qualité du site: évalue l’interaction entre le site et son environnement.

Le label DGNB est attribué selon quatre niveaux de qualité: platine, or, argent et bronze, sauf pour les bâtiments neufs auxquels le bronze ne s’applique pas. En Suisse, plus de 6500 bâtiments sont certifiés DGNB ou en cours de certification. La certification est menée par la Société suisse pour un marché immobilier durable (Schweizer Gesellschaft für nachhaltige Immobilienwirtschaft)

LEED: le plus connu des labels internationaux

L’acronyme LEED, pour «Leadership in Energy and Environmental Design», est un label de construction qui nous vient des États-Unis. Il gagne en importance à l’échelle internationale, y compris en Suisse et notamment dans les projets de construction de nouveaux bâtiments et de rénovation d’entreprises présentes au niveau international.

Pour être certifiés LEED, les bâtiments doivent remplir des conditions précises dans de très nombreux domaines. En voici une liste non-exhaustive:

  • Conception intégrative de l’ensemble du projet
  • Énergie
  • Eau
  • Déchets
  • Matériaux de construction
  • Site et transport vers le chantier
  • Environnement durable
  • Santé
  • Influence régionale
  • Innovation

Le bâtiment est examiné par une institution indépendante qui l’évalue à l’aune des critères susmentionnés et lui attribue un nombre de points. La note maximale est de 110. Le nombre total de points détermine le niveau de certification atteint par le bien immobilier. Ces niveaux sont au nombre de quatre:

  1. Platine: de 80 à 110 points
  2. Or: de 60 à 79 points
  3. Argent: de 50 à 59 points
  4. Certifié: de 40 à 49 points

L’association Green Building Switzerland est l’organe de certification LEED officiel en Suisse.

Comment s’y retrouver dans la jungle des certificats?

Quand vous cherchez le certificat le plus adapté à votre projet, il faut d’abord vous demander quel objectif doit remplir ce label. Chaque certificat couvre un domaine différent du développement durable et convient plus particulièrement à un certain type de bâtiments.  

Les labels internationaux sont faits pour les bâtiments au rayonnement international. Le Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB), quant à lui, constitue une base solide pour les particuliers propriétaires d’un logement déjà construit et qui souhaiteraient aller plus loin en obtenant d’autres certifications. En revanche, les particuliers propriétaires de bâtiments neufs ont majoritairement recours au standard Minergie. 

 


Cet article a-t-il été utile?
Merci pour votre vote!


Plus d’articles sur ce thème


Prêt(e) pour la meilleure offre?


Restez au fait de l’actualité

Lisez régulièrement des articles passionnants et recevez des conseils utiles en lien avec l’achat d’une maison ou d’un appartement.

S’abonner à la newsletter key4

Ce site web utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation. Vous trouverez plus d’informations dans la déclaration de confidentialité. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookies dans les paramètres de confidentialité. Accédez aux paramètres de confidentialité