Financer sa résidence secondaire: toutes les informations à retenir

Voici comment réaliser votre rêve de posséder une résidence secondaire

© Getty Images
07.05.2021 | 4 minutes

Le rêve de posséder une résidence secondaire

Ski dans les Alpes, randonnée au Tessin, détente sur le lac Léman – avec de préférence pour refuge votre propre maison de vacances. Ça a l’air tentant. Mais la deuxième partie de la proposition, celle qui évoque la résidence secondaire, implique, elle, un effort financier considérable. Il est de toute façon coûteux d’acquérir une maison de vacances dans un bon emplacement mais en plus, certaines conditions doivent être respectées pour pouvoir la financer avec une hypothèque.

Des critères de financement plus stricts

Une maison ou un appartement de vacances est plus difficile à vendre en raison de son utilisation limitée comme résidence secondaire et est donc moins nanti par les banques qu’une maison ordinaire. L’octroi d’une hypothèque pour une résidence secondaire repose sur d’autres critères de financement qui tiennent compte de la valeur marchande limitée. Ces critères sont détaillés ci-après.

Vue de plusieurs maisons sur fond de paysage de montagne
© Getty Images

Un apport personnel supérieur

Pour pouvoir vous offrir une maison de vacances avec une hypothèque, vous devez réunir des fonds propres nettement plus importants. À titre de comparaison: lorsque vous financez l’achat d’une résidence principale que vous occupez vous-même, c’est-à-dire d’une maison ou d’un appartement en propriété en vue d’une utilisation durable, la part de l’hypothèque peut aller jusqu’à 80 pour-cent. Les fonds propres tournent alors autour de 20 pour-cent. Une maison ou un appartement de vacances est normalement hypothéqué par la banque à 60 % maximum de la valeur de nantissement calculée.

Impossibilité de recourir aux fonds de prévoyance

Contrairement à la résidence principale, le recours aux fonds de prévoyance des 2ème et 3ème piliers dans le cadre du financement de propriétés de vacances n’est pas autorisé par la loi. Vous devez donc réunir autrement l’apport personnel nécessaire, par exemple avec vos économies.

Prendre en compte la charge hypothécaire globale

Avant d’octroyer une autre hypothèque, par exemple pour une maison de vacances, la banque tient compte de la charge hypothécaire existante d’un client. Les coûts imputés d’une hypothèque pour une résidence secondaire sont déduits du revenu disponible. Les coûts pour la résidence principale (exemple: coûts imputés de l’hypothèque ou du loyer) sont déterminés en proportion du revenu résiduel imputable et ne doivent pas dépasser un tiers du revenu imputable.

Des règles plus strictes en termes d’obligation d’amortissement

D’autres principes s’appliquent également aux maisons de vacances lorsqu’il s’agit de l’amortissement, c’est-à-dire du remboursement de l’hypothèque. Une résidence secondaire doit être amortie jusqu’à un nantissement de 50 % à 1 % par an du montant de l’hypothèque.

Un couple est assis à une table avec une calculatrice, un ordinateur portable et un smartphone.
© Getty Images

Choisir la bonne stratégie de financement

Comme pour le financement de la résidence principale, il est important d’évaluer la stratégie de financement qui convient le mieux à sa situation financière et personnelle: envisagez-vous de vendre la propriété si les prix du marché augmentent, ou voulez-vous conserver le bien à long terme? Quels risques êtes-vous prêts à prendre pour le financement? Chez key4, en quelques clics seulement, vous pouvez demander des offres gratuites et sans engagement pour financer votre maison ou votre appartement de vacances.

Résidence secondaire à l’étranger

La Suisse est certes un pays très beau avec de nombreux endroits charmants qui valent la peine qu’on y achète une maison de vacances. Mais pour des raisons personnelles, vous préférez la France ou l’Italie? Les conditions qui s’appliquent aux résidences secondaires à l’étranger sont-elles les mêmes? Non. Les prêteurs hypothécaires basés en Suisse n’accordent aucune hypothèque pour des résidences à l’étranger, même quand il s’agit de maisons de vacances.

Cet article a-t-il été utile?
Merci pour votre vote!


Plus d’articles sur ce thème


Prêt(e) pour la meilleure offre?


Restez au fait de l’actualité

Lisez régulièrement des articles passionnants et recevez des conseils utiles en lien avec l’achat d’une maison ou d’un appartement.

S’abonner à la newsletter key4

Ce site web utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation. Vous trouverez plus d’informations dans la déclaration de confidentialité. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookies dans les paramètres de confidentialité. Accédez aux paramètres de confidentialité